S’inscrire dans le durable

Success-story

Voilà 16 ans que Christophe Braffort travaille dans l’horticulture, une passion dont il a fait son métier. Avec ses trois salariés, il suit le rythme des saisons et propose à ses clients divers services : « Principalement tout ce qui est vivant dans le jardin, cela va de la semence aux abattages et élagages de grands arbres », précise-t-il.  Récemment, il a souhaité renforcer son équipe. De fil en aiguille, ses démarches l’ont amené à collaborer avec la MIRELUX.

Profils spécifiques

En juillet dernier, Chistophe Braffort recherche un profil très spécifique : « Nous étions sur un besoin urgent et ciblé », nous explique le spécialiste en fine horticulture. C’est que ce métier ne s’improvise pas : « Il faut connaitre les différentes variétés, leur taille, leur entretien, etc. » Après une première rencontre avec le chargé de projets de la MIRELUX, un profil précis des besoins de l’entrepreneur est établi. La Mission Régionale lui présente alors Fabrice, 32 ans. « J’ai eu un bon feeling lors de son entretien », se souvient le patron. Il engage donc le jeune homme en Plan formation Insertion (PFI) afin qu’il acquière sur chantier « la qualité et la rentabilité qui est demandée dans l’entreprise ». Le suivi de la MIRELUX lors de cette période de formation est un véritable atout selon l’employeur : « Il sait ce qu’il doit faire ou ne pas faire, un peu comme un fil conducteur que lui aurait donné la MIRELUX. Ça met tout le monde en confiance ».

« Des contrats qui conviennent aux ouvriers ! »

« Il faut 2 à 3 ans pour qu’un employé soit plus ou moins autonome », nous raconte Christophe Braffort. Il est donc nécessaire pour lui de viser le long terme s’il veut perdurer : « Et il n’y a qu’une seule façon de l’obtenir », nous affirme-t-il,  « C’est avec des contrats qui conviennent aux salariés ! C’est pour eux une reconnaissance et un gage de confiance ». C’est pourquoi ses deux employés sont en CDI. Lorsque Fabrice terminera sa formation, il pourra lui aussi aspirer à un contrat durable. Afin de s’inscrire dans cette pérennisation, M. Braffort fait régulièrement des évaluations du travail de chacun. Il est donc totalement en phase avec le suivi dans l’emploi proposé par la MIRELUX : « Cela permet une transparence. C’est bénéfique à la fois pour le nouveau salarié et le gérant ».

L’entrepreneur est également très attentif à la formation continue de son personnel. Fabrice pourra donc se perfectionner dans différents domaines horticoles lors de cours organisés à Gembloux ou à Ath : « Se remettre un peu sur les bancs de l’école de temps en temps cela fait du bien à tout le monde. On suit donc la formation tous ensemble ». L’occasion d’un team-building, histoire de joindre l’utile à l’agréable et de développer plus encore le bien-être dans l’emploi.

 

Back to top