Nicolas et son coach, une équipe gagnante

Success-story

Si Nicolas, 56 ans, pousse la porte de la MIRELUX, c’est parce qu’il est bien décidé à décrocher un emploi malgré les nombreux refus qu’il a essuyés : « J’ai fait beaucoup d’entreprises, mais on me disait que j’étais trop vieux. Les portes se refermaient devant moi », témoigne-t-il. Ces échecs ne l’arrêtent pas pour autant : « Je ne sais pas garder mes mains dans les poches et j’avais besoin de travailler, c’était une question financière ». Lorsque son professeur de Lire et Ecrire lui renseigne la MIRELUX, il n’hésite pas et prend rendez-vous !

« S’il faut toquer chez le roi pour trouver un job, je le ferai »

Avec l’aide de son chargé de projet MIRELUX, Nicolas multiplie ses démarches. D’une part, son dossier AWIPH (Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées) est remis en ordre, ce qui lui permet entre autres de faire bénéficier son futur employeur d’une prime à l’intégration. D’autre part, ses recherches prennent un nouvel élan : « Avec mon coach, on s’est échangé des noms d’entreprises pour que j’aille les visiter », nous raconte-t-il. L’accompagnement lui permet d’ouvrir de nouveaux horizons : « Au départ, je venais avec une liste d’entreprises de la construction. De fil en aiguille, on est parti dans d’autres directions aussi. Mon coach me donnait à chaque fois de nouvelles pistes à explorer. On se rencontrait assez souvent. Ça m’activait ».

L’homme a plus d’un atout, dont le permis CE (semi-remorque) et une énergie à revendre : « J’habite Manhay, j’ai été jusque Neufchâteau pour postuler. S’il faut toquer chez le roi pour trouver un job, je le ferai ». Nicolas est ouvert à tout et n’a qu’un seul souhait : « Je ne voulais pas que ma situation change tous les 15 jours. Je voulais quelque chose de stable ». La MIRELUX est sur la même longueur d’onde que lui, elle dont la principale mission est d’aider les demandeurs d’emploi à décrocher des jobs durables et de qualité.

CDI/temps-plein

À force de persévérance, les efforts de Nicolas et de son coach finissent par payer. La MIRELUX lui obtient un rendez-vous chez Magermans à Marche-en-Famenne, une entreprise de déménagement et de transport international. L’entretien entre Nicolas, Guillaume Magermans et le chargé de projet MIRELUX se déroule au mieux : « On a parlé du travail qu’il demandait, du contrat,… Le lendemain, je partais déjà avec un chauffeur pour repérer les différents endroits ». D’emblée, il signe un CDD de 6 mois temps-plein. Aujourd’hui, il est en CDI et a même fait rentrer son fils de 27 ans au sein de l’entreprise en tant qu’ouvrier mécanicien. Cerise sur le gâteau : « L’entreprise va payer le permis de conduire poids lourds à mon garçon », nous confie-t-il. 

Back to top