Carrefour Market : 1500 m² et un concept innovant

Success-story

En mars dernier, ouvrait à Libramont le Carrefour Market dans un centre commercial flambant neuf. La MIRELUX a suivi de près ce projet. Retour sur une collaboration fructueuse.

C’est en décembre dernier, que la MIRELUX rencontre pour la première fois les gérants du futur Carrefour Market (Groupe Mestdagh), le 1er en province de Luxembourg. L’enseigne va ouvrir un magasin dans les mois à venir. Il s’implantera dans un tout nouveau centre commercial à Libramont. Ce dernier accueillera quatre enseignes dont une superficie de près de 1500 m² pour le Carrefour Market au concept innovant : « Mettre l’accent sur les producteurs locaux, nous a paru être une excellente idée, explique Patrice Henrion, le co-gérant. On avait déjà eu des demandes de clients dans ce sens par la passé. A notre petit étonnement, les producteurs ont répondu présents et lorsque nous les avons mis en rayon, les clients ont été très satisfaits de voir ce type de produits. Cela concerne tant le rayon charcuterie, que les rayons bières spéciales. On a bien sûr la boucherie avec 3 producteurs locaux de boeuf et plusieurs produits en crémerie comme des yaourts, du beurre, … ».

Des emplois de qualité à l’horizon

Très vite, la MIRELUX propose son offre de services. C’est décidé : en collaboration avec le Forem, elle recrutera les membres du personnel.

M. Henrion poursuit : « Nous avions déjà eu des échos de magasins qui avaient eu recours à d’autres missions régionales. Et le discours tenu par Mme Van Acker et M. Lebon (ndlr : les chargés de projet MIRELUX) lors de notre rencontre nous convenait. En effet, la MIRELUX n’a pas d’intérêt financier particulier immédiat dans une collaboration avec nous. Mais par contre, elle peut faire la promotion des postes à pourvoir et mettre en avant les candidats qui lui paraissent intéressants pour les postes visés. L’ambition de la MIRELUX, c’est de travailler avec à l’horizon, non pas toute une série de contrats précaires, mais plutôt des emplois de qualité. Ce qui va parfaitement avec notre façon de travailler ».

L’enjeu : recruter 14 vendeurs/caissiers/réassortisseurs dont certains auront des tâches plus spécifiques dans des départements différents : boulangerie, fromage à la découpe, caisse, fruits et légumes,…

« Après les fêtes de fin d’année, nous avons donc publié une annonce sur le site du Forem et sur notre site Internet et Facebook. Nous avons reçu près de 280 CV », explique Delphine Van Acker, chargée des relations entreprises à la MIRELUX.

Les engagements ont finalement eu lieu fin février et début mars.

« On peut avoir des idées préconçues »

Chaque partie tire un bilan positif de la collaboration :

 « Les patrons sont dans le métier depuis 10 ans et ils ont compris les incertitudes qui peuvent surgir lors d’une ouverture. Ils font donc attention à l’intégration des nouveaux salariés, à l’évolution de compétences après le rush de l’ouverture, au bien-être des travailleurs, à la diversité, à l’ambiance familiale » , témoigne Alain Lebon, chargé de projet à la MIRELUX.

Mme Van Acker poursuit : «  Le Carrefour Market nous a fait confiance. Le tout pour des engagements en vue de long terme et en privilégiant des contrats de meilleure qualité comme des temps pleins. Finalement, ils jouent également le jeu en termes de suivi dans l’emploi. »

Et M. Henrion de conclure : « Moi ce que je retire de la collaboration avec la MIRELUX. C’est qu’on a eu l’occasion de voir des candidats qu’on n’aurait pas forcément sélectionnés sur base des CV. Un certain nombre de personnes ont un souci pour rédiger un CV. Parfois, il faut bien l’avouer comme tout employeur, on peut avoir des idées préconçues. On a peut-être des idées trop précises. Je pense que la MIRELUX a voulu et a détecté les envies des gens avant toute chose. Et c’est ce qui parait le plus important. Ce qu’il nous faut, ce sont des gens motivés. Et je pense que dans l’ensemble, c’est une réussite de ce côté-là. »

Back to top